Brodés et en cours

En broderie, je pense qu’il est toujours intéressant de savoir mêler diverses techniques, matières et fournitures.
C’est pourquoi, en complément de la broderie au crochet de Lunéville, j’ai cherché à me perfectionner en broderie traditionnelle et découvrir la broderie japonaise Sashiko. 

Je me suis donc amusée à broder des kits “Un chat dans l’aiguille”, très plaisants, faciles à réaliser mais qui permettent de revoir les points de base tels que le point de tige, le point de bouclette, le point de feston, etc… Bien entendu, je n’ai pas pu m’empêcher d’y ajouter des perles et des sequins…
Et j’ai fait une belle découverte concernant la broderie Sashiko, grâce à un joli livre reçu à Noël.
Cette broderie est très simple du point de vue technique (bien qu’il y ait des petites astuces à connaître) mais elle est très méditative et donne de jolis résultats.


Mais je sens bien que mon crochet de Lunéville commence à s’ennuyer , promis il sera du prochain projet.

A bientôt.


Les jolis bracelets brodés

Bonjour, ils sont encore sur le métier, mais je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir les ravissants bracelets brodés par Patricia, élève des cours de broderie d’art de Caroline Gamb.
Patricia les réalise en mariant avec succès beaucoup de matières différentes, sequins, cabochons, perles, fils, rubans, soutaches, chenilles…et en jouant sur les volumes.
Le tout en harmonisant parfaitement les familles de couleurs.

Ils n’attendent plus qu’un joli fermoir pour la finition.
Vraiment réussis et inspirants.

 


Le tableau brodé de Valérie

Bonjour, j’ai le plaisir de vous présenter une très jolie broderie réalisée par Valérie, élève de l’Ecole de Broderie de Pascal Jaouen, sur un modèle créé par Yann Lagoutte.

Valérie nous raconte sa broderie : “c’est Anne, enseignante à Nantes qui m’a prodigué les précieux conseils pour la réaliser. Une fois le dessin reproduit sur le lin de mon choix, j’ai également déterminé les couleurs que je voulais utiliser.
Au départ, le croquis a été réalisé pour une broderie glazig mais comme ma préférence va au Lunéville j’ai également sélectionné perles, paillettes et cabochons. Ce qui est bien c’est qu’à l’école, même si une direction est donnée par rapport à un modèle, Pascal Jaouen nous laisse libre dans la réalisation tant pour les techniques utilisées que pour le choix du support et des fournitures, il l’encourage même fortement. En fait à partir d’un modèle, il n’y aura jamais 2 pièces identiques.
Ensuite commence le vrai travail de broderie et il faut dire qu’avec Anne, nous allons toujours dans la même direction, nous sommes un peu complémentaires dans nos différentes réflexions, elle perçoit très bien ce que j’aime et je crois que le résultat s’en ressent.”

Une belle manière d’allier broderie traditionnelle et contemporaine. Bonne découverte.


ANQA à la fashion week de Vancouver

Madeleine Blanc, la créatrice d’ANQA est tailleur, couturière et desginer.

Elle crée de ravissants vêtements qu’elle orne de broderies et revient de la fashion week de Vancouver, où elle a présenté ses derniers modèles.

Après une formation à au stylisme et au modélisme, Madeleine Blanc a obtenu les diplômes d’artisane couturière floue et artisan tailleur. Puis elle a complété ses connaissances et ses techniques en Haute Couture au sein de la maison Guy Laroche à Paris.
Riche de ses origines vietnamiennes et îliennes, Madeleine Blanc aime innover, tout en respectant les savoir faire traditionnels.

Pour en découvrir plus sur ANQA

www.anqa.shop

https://www.facebook.com/anqa.official

https://www.instagram.com/anqa.official