Tutoriel : comment monter le tissu sur le métier à broder

Bonjour,
l’utilisation du métier à broder pour la broderie de Lunéville est indispensable; il permet d’accéder au tissu par dessus aussi bien que par dessous et surtout de lui imprimer une très forte tension, indispensable pour broder avec  le crochet de Lunéville. Mais le montage du tissu sur le métier à broder est une étape délicate.
C’est pourquoi nous vous proposons, Caroline Gamb et moi, un tutoriel détaillé montrant pas à pas le montage du tissu sur le métier, avec quelques astuces de brodeuses en prime. Il s’agit là de la méthode que nous utilisons car elle est assez rapide et efficace, bien sûr, il en existe d’autres.

1. S’assurer d’avoir sous la main tout le matériel nécessaire
– le métier avec ses coutisses et sa visserie;
– le tissu à broder, bien coupé, en respectant le droit fil (sinon le montage ne sera pas droit);
– les tirettes (sergé de coton de 3 cm de largeur et environ 8 mètres de longueur);
– des épingles, du fil épais et une aiguille;
– un mètre en ruban et une paire de ciseaux.
Avec tout ce matériel sous la main, le montage peut démarrer. Comptez environ 1/2 heure pour cette opération, un peu plus pour les novices.

Le nécessaire pour monter le tissu sur le métier à broder

Le nécessaire pour monter le tissu sur le métier à broder

 

2. Fixation du tissu sur la coutisse
La bande de sergé épais agrafée sur le métier s’appelle la coutisse. Cette opération consiste à fixer le tissu sur cette dernière. Tout d’abord en le centrant sur le métier et en l’épinglant; on pose le tissu et la coutisse bord à bord, la coutisse étant au dessus (vers soi) puis on bâtit avec un fil épais en double pour une bonne solidité. On commence par faire 3 points les uns sur les autres, à cheval entre la coutisse et le tissu à broder, afin de bien solidifier cette couture, puis on coud en points simples, à 1 cm du bord, en terminant par 3 points à cheval entre le tissu à broder et la coutisse.

On positionne le tissu et la coutisse bord à bord

On positionne le tissu et la coutisse bord à bord

On batit avec un fil en double et on termine par 3 points à cheval

On bâtit avec un fil en double et on termine par 3 points à cheval

Même chose sur l’autre côté du métier, en prenant soin de bien positionner le tissu au même endroit que sur le premier côté. Pour ce faire, on pose les planches l’une contre l’autre, afin de bien prendre les mêmes mesures. Le tissu à broder sera alors bien positionné parallèlement sur les planches.
Une astuce : ne prenez pas vos repères sur les coutisses, mais sur les planches.

On prend les repères sur les planches

On prend les repères sur les planches

On fixe le tissu sur la coutisse des 2 côtés

On fixe le tissu sur la coutisse des 2 côtés

 

3. Fixation des planches verticales
On commence par bien positionner la planche et le tissu, les coutisses doivent être au-dessus du tissu. Puis on visse (sans serrer) les 2 planches verticales sous les planches verticales. On ne visse pas à fond dans un premier temps, car il faut régler les écartements, les ajuster afin qu’ils soient bien identiques des 2 côtés, en tirant bien sur le tissu. A cette étape, il est indispensable d’utiliser son mètre en ruban, les écartements doivent être tout à fait identiques afin d’assurer le positionnement bien droit du tissu à broder.

Les coutisses sont positionnées au dessus du tissu

Les coutisses sont positionnées au dessus du tissu

On fixe les planches verticales sous les horizontales, en mesurant bien

4. Fixation des tirettes
Les tirettes sont les longs rubans de sergé qui permettent de finaliser la tension du tissu. On fixe un côté après l’autre. Pour le premier, on tire un peu sur le tissu à broder, mais pas à fond. On fixe le début de la tirette avec une épingle (on pique l’épingle 2 fois dans le tissu, pour plus de solidité), à 1 cm du bord du tissu. On fait passer la tirette par dessus le cadre, puis par dessous la fois suivante; on ne « contrarie » pas la tirette, c’est à dire qu’on la laisse suivre son mouvement naturel. Au fur et à mesure qu’on avance, on positionne les tirettes bien bord à bord, cela évite au tissu à broder de gondoler.

On épingle la tirette à 1 cm du bord du tissu, en piquant 2 fois l'épingle

On épingle la tirette à 1 cm du bord du tissu, en piquant 2 fois l’épingle

On ne « contrarie » pas la tirette

On positionne les tirettes bien bord à bord les unes à côté des autres

Une astuce de brodeuse pour rallonger une tirette

Une astuce de brodeuse pour rallonger une tirette

Astuce : si la tirette n’est pas assez longue, pas de panique. Il suffit de la prolonger avec une autre tirette, en les fixant solidement à l’aide d’une épingle.

On refait la même opération sur l’autre côté, mais en tirant bien à fond le tissu.

 

5. Derniers réglages et c’est fini
Votre tissu à broder est bien fixé, il est souvent nécessaire à ce stade de visser encore bien à fond les 4 vis, en tirant l’écartement au maximum et en prenant soin de mesurer les écartements. N’ayez pas peur de tirer à fond, le tissu ne craint rien étant bien fixé sur les 4 côtés et cette tension est indispensable pour le confort et la qualité de votre travail.

Le tissu est tendu sur le métier et prêt à broder

 

6. Brodons…
Votre tissu est fin prêt à être brodé avec vos fils, rubans, perles et paillettes. A vos crochets.
Une dernière astuce : vous n’avez brodé qu’une petite partie de votre tissu, vous désirez finaliser votre broderie, tout en conservant le tissu pour y faire d’autres créations : pas de problème : vous pouvez découper la broderie que vous avez achevée, le tissus restant sera encore assez tendu pour que vous puissiez continuer à travailler.

Pour plus d’information sur les métiers à broder proposés par Broderie Plaisir, cliquer ici.
A bientôt.

8 réflexions au sujet de « Tutoriel : comment monter le tissu sur le métier à broder »

  1. Félicitations pour le reportage détaillé et bien expliqué !
    Petite astuce supplémentaire pour savoir si le tissu est suffisamment tendu : tapoter avec légèreté du bout des doigts, cela ne doit surtout pas être mou sous les doigts, cela doit rebondir comme sur un tambour 🙂

  2. Comment savoir si le tissu est bien tendu? (Heu un tambour ça ne me dis trop rien… ). Mon crochet rebondit sur le tissu… est-ce assez?

    • Bonjour Caroline, en effet si un objet rebondit sur le tissu, c’est qu’il est assez tendu.
      Vous le sentez également à l’usage et à la facilité ou non que vous avez à manier le crochet. Par exemple, si le tissu n’est pas assez tendu, la sortie du crochet sera un peu plus difficile.
      Il faut d’ailleurs retendre régulièrement le tissu sur le métier, car il se détend avec le temps, les transports éventuels, etc…
      Bonne journée,
      Catherine

  3. bonjour, je m’intéresse à cette jolie broderie de Lunéville mais je ne sais pas ou je peux trouver le métier avec ses coulisses et sa visserie?
    pouvez vous m’aider?
    je n’habite justement pas très loin de Lunéville il devrait bien y avoir ça dans le coin non?
    si vous pouviez me donner les adresses ce serait gentil.

    merci à vous 🙂
    et merci pour ce tutoriel: j’ai vraiment très envie d’essayer cette façon de faire.

  4. Très intéressant mais quel tissu et quel fil doit être utilisés pour la broderie de luneville?
    Merci dans l’attente de votre réponse

    • Bonjour, merci de votre message. Si vous désirez poser des perles et des paillettes au crochet de Lunéville, l’idéal est d’utiliser une mousseline transparente et un fil à gant ou autre fil coton fin, comme du Dare Dare. Ensuite, tous les tissus et tous les fils peuvent être brodés, selon le résultat que vous recherchez. Il est juste déconseillé de monter un tissu extensible sur un métier à broder. Bien cordialement, Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.